Projets en cours

Sans titre-1
Sans titre-1

Sans titre-1
Sans titre-1

1/4

Observatoire Alerte Héritage

pour la protection de l’héritage culturel de l’Asie centrale

 

En 2016, face à l’accélération du pillage du patrimoine historique et culturel en Asie centrale, notamment dans les musées nationaux, j’ai fondé avec mes collègues B. Chukovich (Montréal) et V. Pozner (Paris) l’Observatoire Alerte Héritage pour la protection de l’héritage culturel de l’Asie centrale, qui est une association non-gouvernementale internationale à but non lucratif (notre site en français ; et, en version plus complète, en russe).

Le but de cette association est de défendre le patrimoine de l’Asie centrale, de prévenir les pillages et les destructions, de concourir à une gouvernance transparente des biens culturels de la région et à l’ouverture au grand public des collections centrasiatiques. Le rôle de l’Observatoire est d’informer et de sensibiliser le grand public et les spécialistes sur la situation actuelle, d’initier et de promouvoir des actions de prévention contre la destruction et la dispersion des biens culturels de la région.

Le domaine d’intervention de l'Observatoire couvre la préservation des sites architecturaux et archéologiques, des archives gouvernementales et privées, des bibliothèques, des musées et des collections privées.

Nous avons ainsi élaboré trois programmes complémentaires :

  • le projet « Savickij » qui vise à protéger les collections dans les musées en informant de la situation autour des musées et en créant des bases de données ouvertes ;

  •  le projet « Akhmedov » qui prévoit de surveiller la situation des édifices les plus menacés, mobiliser l'opinion internationale et régionale en faveur de la préservation du patrimoine architectural en danger, et créer une base de données des édifices détruits ou en voie de disparition ;

  • le projet « Boetger » qui prévoit la création de plusieurs bases de données thématiques en open source, notamment une collection de documents d’archives (notamment privées), des collections virtuelles d’art contemporain, ainsi que des bibliothèques réunissant publications scientifiques et articles de presse consacrés au patrimoine culturel (en premier lieu sur l’art et l’architecture des années 1920-1940).

Actuellement nous travaillions sur la création d’un catalogue ouvert du Musée Savickij à Nukus qui sera mis en ligne en 2018.