Participation à des colloques / tables rondes / panels

«Russians' Alexander: Alexander the Great in the Russian, Soviet and Post-Soviet Central-Asian Ideologies»

 

Colloque “Anabasi. Sulle orme di Alessandro dalla morte di Dario”, organisé par Claudia Antonetti, Université Ca’ Foscari de Venise, le 17 octobre 2014, “Alla ricerca di Alessandro Magno in Battriana e Sogdiana: una rilettura storica e storiografica”.

  • Communication au Media-Event du Projet projet international « L’héritage ouzbek dans les musées du monde », Paris, le 19 octobre 2019 : « La carte des Fra Mauro : mille feuilles de savoirs géographiques ».
     

  • Communications aux colloques internationaux dans le cadre de la semaine de l’héritage culturel de l’Ouzbékistan « Ouzbékistan – carrefour des grandes routes et des civilisations : les empires, religions, cultures », les 18-30 aout 2019, Tachkent-Termez, Samarkand : « La carte des Fra Mauro : mille feuilles de savoirs géographiques » et « Archives ouvertes de Galina A. Pougachenkova ».
     

  • Communication au colloque international organisé par Henning Trüper (HCAS) et Ilkka Lindstedt (HCAS), « Fringe Orientalisms Europe’s Other Others in Modern History », University of Helsinki, les 6-7 juin 2019 : « Receptions of Photographs of Russian Turkestan in Social Networks: Instrumentalization of the Past or Revival of Colonial Representation Schemes? ».
     

  • Communication au colloque international « Un autre Turkestan : photographies inconnues de la périphérie asiatique de l’empire russe », les 22-23 mai 2019, université européenne à Saint-Pétersbourg : « Instrumentalisation des images du Turkestan colonial russe : entre colonial et post-colonial ».
     

  • Communication à la journée d’étude « Autour de la route de la soie : actualité de la recherche », ENS, Paris, le 25 mars 2019 : « Observatoire Alerte Héritage : une stratégie pour sauvegarder le patrimoine culturel de l'Ouzbékistan d'aujourd'hui ».
     

  • Communication au colloque international organisé par l’Association française des russisants "Le patrimoine russe et sovietique: construction, déconstruction, reconstruction”, Paris, INALCO, le 30 mars 2019 : « Guerres de mémoire : usages contemporains du patrimoine photographique du Turkestan russe ».
     

  • Communication au “Petit-déjeuner” de l'Observatoire des États post-soviétiques, INALCO, le 12 décembre 2018 « Ouzbékistan: du nouveau roman national à la marchandisation du patrimoine » (avec Boris Chukhovich, Alexej Ulko et Valérie Pozner).
     

  •  Communication à l’association « La Timouride », le 12 décembre 2018 : « Patrimoine culturel de l’Ouzbékistan en danger ».
     

  • Communication au colloque dans le cadre du projet international « L’héritage ouzbek dans les musées du monde », Tachkent, Ouzbékistan, les 10-11 décembre 2018 : « Les voyageurs français et leurs collections photographiques ».
     

  • Communication à l’événement international de media scientifiques et culturels « Le patrimoine culturel comme pont entre l’Ouzbékistan et la France » dans le cadre du projet international « L’héritage ouzbek dans les musées du monde », Paris, le 3 octobre 2018 : « Photographier le Turkestan russe ».
     

  • Communication au deuxième colloque international dans le cadre du projet international « L’héritage ouzbek dans les musées du monde », les 6-8 juin 2018, Saint-Pétersbourg, Institut des manuscrits orientaux, Bibliothèque nationale, Musée ethnographique : « Concept de l’Asie centrale dans la cartographie ».
     

  •  Communication au séminaire « Géographie historique et géoarchéologie » (Histoire et archéologie d'Orient et d'Occident : méthodes et recherches actuelles), ENS, Paris, le 1er février 2018 : « Anthony Jenkinson (1530-1611) et la révision du schéma des ‘grands cosmographes’ pour le groupe de toponymes Tashkent, Syr-daria et Ob ».
     

  • Communication au media-forum international « Perekrestok vremen : velikoe nasledie proshlogo – osnova prosveshchennogo budushchego » [Carrefour des Temps : un grand héritage du passé – bonne base d’un futur éclairé], 26 novembre-3 décembre 2017, Tachkent, Ouzbékistan, projet international « L’héritage ouzbek dans les musées du monde » : « L’Asie centrale dans la cartographie occidentale ».
     

  • Communication à la table ronde « L’héritage culturel de l’Ouzbékistan dans les collections internationales » ; dans le cadre des Journées de l’Ouzbékistan en Russie, Musée des arts décoratifs, Moscou, Russie, le 13 septembre 2017: « Les collections centrasiatiques en France ».
     

  •  Communication au colloque international « Route de la soie: dialogue et rapprochement des cultures », Exposition internationale Astana 2017, Astana, Kazakhstan, le 4 septembre 2017: « Le chemin de fer Transcaspien. Transferts culturels le long de la route de la soie ».
     

  • Communication au colloque international Archéologues et historiens de l’art à l’épreuve de la Grande Guerre, co-organisé par Annick Fenet (AOROC), Sara Nardi-Combescure (AOROC) et Michela Passini (IHMC), les 27-28 janvier 2017, l’ENS : « L’archéologie en Asie centrale au début du XXe siècle entre Première Guerre mondiale, révoltes, famine et révolutions».
     

  • Communication au colloque international « Ancient Chorasmia, Central Asia and the Steppes. Cultural relations and exchanges from the Achaemenids to the Arabs », organisé par A. Ivanchik et M. Minardi, Ausonius Institute, CNRS, UMR 5607, Université de Bordeaux Montaigne, les 17-18 octobre 2016 : «Djankent : construction d’un symbole national sur la longue durée ou à qui appartient le passé ?» (avec Irina Arzhanceva, Académie des sciences de Russie).
     

  • Communication au colloque international “Encounters and Interweavings in Caucasus. A long-term history of cross-cultural transfers”, organisé par Michel Espagne et Shahin Mustafaev, Khazar University, Baku (Azerbaidjan), Labex TransferS, les 7-9 novembre 2016: “Early photography in the Caucasus and Central Asia: transfers of a technology of the modernity in imperial Russia”.
     

  • Communication au colloque international “Memory and commemoration in Islamic Central Asia: past and present perspectives”, LUCIS Annual Conference 2016, Leiden University, les 23-25 novembre 2016: “General Kaufmann and Central Asian Heritage”.
     

  • Présentation / lancement de l’Observation « Alerte Héritage : pour une protection du patrimoine centrasiatique » au “Petit-déjeuner” de l'Observatoire des États post-soviétiques, INALCO, le 6 décembre 2016 : « Patrimoines centrasiatiques en danger » (avec Boris Chukhovich et Valérie Pozner).
     

  • Communication à l’association « La Timouride », le 26 septembre 2016 : « The Transcaspian Railway: the standardisation of historical-literary and iconographic representations of Russian Turkestan »
     

  • Communication "La conquête de l’Asie centrale par la Russie: collecter en temps de guerre" (video) au colloque « Circulations des collections à l’épreuve des conflits et des guerres (XIXe-XXe siècles). Autour des cas russe et français », Institut des études avancées de Paris – Laboratoire ICT Paris Diderot, le 2 mars 2016.
     

  • Communication «Les "indigènes" et la naissance de l’archéologie au Turkestan russe: le passage d’ "invisibles" à "subalternes" » au colloque international « “Maîtres” et “indigènes” : fouiller le passé des autres en Asie», Université de Lausanne, les 28-29 janvier 2016.
     

  • Communication au colloque “Dialog kul’tur na Velikom shelkovom puti”, Ashkhabad, Turkménistan, 11-13 novembre 2015, «Zakaspijskaja zheleznaja doroga : formirovanie klishe».
     

  • Communication avec Boris Chukhovich sur la situation dans les musées de l’Ouzbékistan à The Frontline Club à Londres, le 5 novembre 2016.

 

 

 

 

  • Communication au colloque “Anabasi. Sulle orme di Alessandro dalla morte di Dario”, organisé par Claudia Antonetti, Université Ca’ Foscari de Venise, le 17 octobre 2014, “Alla ricerca di Alessandro Magno in Battriana e Sogdiana: una rilettura storica e storiografica”.

 

 

  • Communication avec Vera Tolz  au panel “The Construction of the ‘Cultural Heritage’ on the Russian and Soviet Peripheries: Between Archaeology and the ‘Protection of Monuments’ ” dans le cadre du Fourth European Congress on World and Global History, Paris, ENS, les 4-7 septembre 2014, “The Cultural Construction in Central Asia: The Polyphony of the First Post-Revolutionary Projects ».

 

  • Communication au workshop “Representation and Politics of Borders and Borderlands in Eurasia: Past and Present”, le 10 décembre 2013, l’Université de Manchester, “Kaufmann’s temporary occupation of Kuldja: where are our ‘natural’ borders?”.

 

 

  • Communication  au colloque «Transferts culturels par l’Asie centrale : avant, pendant, après la Route de la Soie», les 12-14 septembre 2013 à Samarkand, «Le Transcaspien: le chemin de fer comme moyen de standardisation des représentations historiques, littéraires et iconographiques du Turkestan russe».

 

  • Communication à l’International Workshop “The Russian Conquest of Central Asia”, organisé par Alexander Morrison, Lecturer in Imperial History, University of Liverpool, le 22 novembre 2012, “The Russian colonial administration and the construction of the ‘cultural heritage’ of Samarkand”.

 

  • Communication au colloque de 3e cycle romand “Russie / Allemagne / France : relations intellectuelles croisées”, Leysin-Lausanne, 2-4 décembre 2011 : “Le Registân à Samarcande : l’élaboration de la stratégie de patrimonialisation en Asie centrale tsariste, postrévolutionnaire et postsoviétique”.

 

  • Communication au panel “Les systèmes de renseignements et la circulation des informations sur l’Asie centrale et le Caucase aux XIXe-XXe siècles”, 4e congrès du Réseau Asie-Pacifique, les 14-15-16 septembre 2011, “Les explorateurs français au Turkestan russe avant et après la Révolution de 1917 : entre science et travail de renseignement”.

 

  • Communication  au panel “Patrimonialisations coloniales : approche transversale”, 4e congrès du Réseau Asie-Pacifique, les 14-15-16 septembre 2011, “Le Comité des antiquités turkestanais (Turkomstaris) et l’élaboration de la stratégie de la patrimonialisation en Asie centrale postrévolutionnaire”.

 

  • Communication au colloque international “L’orientalisme et après ? Médiations, appropriations, contestations”, organisé par François Pouillon (EHESS) et Jean-Claude Vatin (CNRS), Colloque EHESS, IISMM & IMA, Paris, 15-17 juin 2011 : “Les ‘villes exotiques’ de l’Asie centrale : des exotisations de l’époque tsariste aux réinterprétations postcoloniales”.

 

  • Communication au colloque international “W. von Humboldt dans les sciences humaines en Russie”, Crêt-Bérard, les 9-11 juin 2011, organisé par P. Sériot : “L’Asie centrale d’Alexandre de Humboldt : un essai de géométrie naturaliste et sa réception en Russie”.

 

  • Communication au XXVIe colloque international de la Faculté de l’orientalisme de l’Université de Saint-Pétersbourg “Modernisation et tradition”, les 20-22 avril 2011 : “Comment Kuldja est devenue russe : la théorie des “frontières naturelles” et la politique impériale russe”.

 

  • Communication aux journées d’études “Archéologie(s) coloniale(s) : approche transversale (Afrique, Amériques, Asie, Europe, Pacifique)”, Réseau Asie & Pacifique, les 22-23 mars, “De l’archéologie russo-soviétique en situation coloniale à l’archéologie post-coloniale en Asie centrale”.

 

  • Communication  à une journée d’études “Le patrimoine dans les États post-soviétiques : un culte post-moderne des monuments ?”, Observatoire des États post-soviétiques, inalco, le 16 février, “L’archéologie française en Asie centrale : une histoire dans le contexte russo-soviétique”.

 

  • Communication à la journée d’études “L’empire d’un officier. Le général Léon de Beylié : mise en perspective”, Musée de Grenoble, le 8 janvier : “Léon de Beylié et sa mission d’exploration de l’Asie centrale. Entre archéologie et renseignement militaire” (conférencière invitée).

 

  • Communication au Colloque de 3e cycle suisse romand “Russie / Allemagne / France : relations intellectuelles croisées”. Quatrième rencontre “Les frontières imaginaires des langues et des cultures : l’interpénétration des modèles romantique et des Lumières”, crecleco, Section de langues slaves, Université de Lausanne, Leysin, Suisse, les 2-4 décembre : “L’Oural comme frontière entre l’Europe et l’Asie : la valeur symbolique de la Russie des élites savantes russes et occidentales” (conférencière invitée).

 

  • Communication à la journée d’études “L’Asie Orientale dans les traditions cartographiques asiatiques et occidentales : différences, interrelations, interactions”, Centre Japon, umr 8173 Chine-Corée-Japon, CNRS-EHESS, le 22 novembre : “Anthony Jenkinson (1530-1611) et la révision du schéma des “grands cosmographes” pour le groupe de toponymes Tachkent, le Syr-daria et l’Ob” (conférencière invitée).

 

  • Communication au colloque “Orientalism-Occidentalism : languages of cultures vs languages of description”, Russian Institute for Cultural Research, Moscou : “La ville de Tachkent, une ville exotique ? Analyse de la constitution d’une image du centre administratif du Turkestan russe colonial”, le 24 septembre (conférence invitée).

 

  • Communication à un panel “Comparing the Traditions of Eurasia Studies in the European Context: Oriental research policies, political goals, forms of cooperation / L’Eurasie des orientalistes européens et russes : stratégies politiques et de recherche ; les hommes, les établissements, les formes de la coopération”, Congrès d’études de l’Europe centrale et orientale, Stockholm, “Les chercheurs français et francophones dans le Turkestan russe à la veille de la révolution de 1917, entre recherche et travail de renseignement” ; le 30 juillet 2010. METTRE LA PHOTOS

 

  • Communication à la session de printemps 2010 (9-10 avril) de l’Association franco-britannique pour l’étude de la culture russe à l’Université Paris-Sorbonne Paris-IV (CRECOB et UFR d’études slaves) : “Les albums photographiques du Turkestan russe : souvenirs de voyage et documents coloniaux”.

 

  • Communication à un panel “‘Turkestan occidental’, ‘Turkestan oriental’ : frontières réelles et frontières pensées en Russie, en Asie centrale et en Chine” pour le congrès international “Frontières” organisé par l’Université de Bâle, les 3-7 février 2010 ; “Pourquoi Kouldja n’est pas devenu russe ? Exemple de l’utilisation de la théorie des ‘frontières naturelles’ lors de la conquête russe de l’Asie centrale aux XIXe-début du XXe siècles”.

 

  • Communication au Colloque de 3e cycle suisse romand “Russie / Allemagne / France : relations intellectuelles croisées”. Troisième rencontre : “Organique / mécanique”, crecleco, Section de langues slaves, Université de Lausanne, Leysin, Suisse, les 10-12 décembre 2009 : “Le positionnement du Centre en Asie: le flou des critères chez les scientifiques et administrateurs russes et européens aux XIXe-début du XXe siècles” (conférencière invitée). METTRE La PHOTOS  « 2009_Leysin »

 

  • Communication au colloque “Cultures d’empires ? Circulations, échanges et affrontements culturels en situations coloniales et impériales”, iuf, de l’équipe ehgo, de l’idhe et de l’iris et du Centre des sciences de la littérature française (Paris X), Paris, les 22, 23 et 24 octobre 2009 : “Les archives coloniales du Turkestan russe : la technologie culturelle du pouvoir impérial russe en Asie centrale aux XIXe-début du XXe siècles”.

 

  • Communication au colloque “Civilizations and Cultures of Central Asia in Unity and Diversity”, International Institute for Central Asian Studies - UNESCO, IFÉAC, Samarkand, les 7-8 septembre 2009 : “Image cartographique de l’Asie centrale de Fra Mauro : synthèse au carrefour de connaissances diverses”.

 

  • Communication au Colloque “E. Polivanov et sa contribution à la linguistique”, Institut des Études Slaves, Paris, les 25-26 juin 2009 : “Polivanov en Asie centrale : linguistique, classification des peuples et délimitation nationale” (conférencière invitée).

 

  • Communication à la table ronde “Le Turkestan russe : une colonie comme les autres ?”, Paris, Réseau Asie-imasie, fmsh, iféac, les 19-20 mai 2009, “La théorie des ‘frontières naturelles’ et les traceurs de frontières de l’empire russe : le cas de Kouldja”.

 

  • Communication au Symposium consacré aux 2200 ans de la ville de Tachkent, à l’UNESCO, en partenariat avec l’Ambassade d’Ouzbékistan en France, Paris, le 9 avril 2009, non prononcé en raison d’une censure imposée en France par les autorités ouzbèkes ; la communication “Tachkent est-elle une ville exotique ?” a été publiée dans les actes du colloque “Tachkent : 2200 ans”, Tachkent, mai 2009.

 

  • Communication à une journée d’étude “Anthropologie des réseaux en Asie centrale” avec Anne Ducloux (EPHE), Paris, Réseau Asie-imasie, fmsh, iféac, mars 2009, “Une communauté de camarades de la volée de 1991 de l’Université de Tachkent : un réseau en cours de reconstruction ?”.

 

  • Communication à la table ronde “Les vues et les voix : l’exotisme en Russie”, Universités de Lausanne et de Genève, le 19 décembre 2008, “Un autre ailleurs ? La construction russe de l’exotisme en Asie centrale dans les expositions coloniales russes”.

 

  • Communication aux journées d’études centre-asiatiques “Recherche de l’Asie centrale : état des lieux et potentialités”, Paris, MSH-EHESS-IFÉAC, “Recueil Turkestanais : les archives coloniales du Turkestan tsariste sont-elles fiables ?”.

 

  • Communication à un panel “L’Invention du Turkestan russe : une colonie pas comme les autres ?” lors du IIIe Congrès du Réseau Asie-imasie, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, le 26 septembre 2007, “La construction d’une image ‘savante’ du Turkestan russe à l’occasion des expositions coloniales: analyse d’une technologie culturelle du pouvoir”.

 

  • Communication au colloque “Dialogues Européens d’Évian 2007. Du lac Baïkal à la mer d’Aral et du Léman à l’océan. Eau et développement durable dans l’ère de la globalisation. Approches comparatives en Russie, CEI et Eurasie”, les 14-15 septembre : “Géographie variable de la Caspienne : rétrospective historique des préjugés sur l’Asie centrale et des enjeux géopolitiques dans la région”.

 

  • Communication au Congrès “Aralo-Kaspijskij region v istorii i kul’ture Evrazii” [La région de l’Aral et de la Caspienne dans l’histoire et la culture de l’Eurasie], à Aktjuba (Kazakhstan) : “Non-apologie de Castagné” (conférencière invitée).

 

  • Communication au IIe Congrès du Réseau Asie, Paris, Maison des Sciences de l’Homme : “L’Asie centrale. Un concept à discuter ?”.

 

  • Communication au Ier Congrès du Réseau Asie, Paris, Maison des Sciences de l’Homme : “L’Orient créé en Orient : L’orientalisme en Asie centrale russe, soviétique et post-soviétique aux XIXe et XXe siècles”. METTRE LE DOC

 

  • Communication au Congrès Romantic Orientalism à Gregynog, Powys, University of Wales, Grande-Bretagne : “L’orientalisme de l’école artistique russe aux XIXe et XXe siècles”.

 

  • Communication à la Société Suisse du Moyen-Orient et de la Civilisation Islamique, Lausanne : “Découverte de l’Asie centrale par l’Occident au tournant des XIXe et XXe siècles”.

 

  • Communication au XXXVIe Congrès international des études asiatiques et nord-africaines, Montréal : “Le cercle turkestanais d’amateurs d’archéologie : naissance et disparition dans l’objectif des historiens soviétiques et post-soviétiques”.

 

  • Communication au Colloque “Héritage culturel de l’Orient”, Institut de la culture matérielle, Saint-Pétersbourg : “V. V. Krestovskij : ‘antigeroj’ sredneaziatskoj arkheologii ?” [V. V. Krestovskij : ‘antihéros’ de l’archéologie centrasiatique ? ].

 

  • Communication à une Séance de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris : “Un précurseur de l’archéologie et de l’ethnologie française en Asie centrale : Joseph-Antoine Castagné (1875-1958)”.

 

  • Participation à douze congrès en Ouzbékistan (Tachkent et Boukhara).