Publications

STATISTIQUE

Publications en Europe (Suisse, France, Italie, Grande-Bretagne, Allemagne, Espagne), en Russie, en Ouzbékistan, en Turkménistan, en Kirghizstan et au Kazakhstan. Notamment, 5 ouvrages personnels, 1 ouvrage en collaboration, 8 directions d’ouvrages/dossiers spéciaux, 2 catalogues, 20 chapitres d’ouvrages, 34 articles dans des revues à comité de lecture, 15 dans des actes de colloques à comité de lecture, etc.

 

 

 

QUELQUES PUBLICATIONS CHOISIES

 

Ouvrages

 

- personnels :

  • S. Gorshenina, L’invention de l’Asie centrale. Histoire du concept de la Tartarie à l’Eurasie, Genève: Droz. Collection: Rayon Histoire, n° 4, 2014.

 

  • S. Gorshenina, Asie centrale. L'invention des frontières et l'héritage russo-soviétique, Paris, CNRS-Éditions, 2012.

 

  • S. Gorshenina, Private Collections of Russian Turkestan in the 2nd Half of the 19th and Early 20th Century, ANOR-15, Berlin: Klaus Schwarz Verlag, 2004.

 

  • S. Gorshenina, Explorateurs en Asie centrale. Voyageurs et aventuriers de Marco Polo à Ella Maillart, Genève, Olizane, 2003.

 

  • S. Gorshenina, La route de Samarcande : l’Asie centrale dans l’objectif des voyageurs d’autrefois, Catalogue de l’exposition photographique au Musée d’ethnographie de Genève, Genève, Olizane, 2000.

 

  • S. Gorshenina, Galina Pugachenkova : perebiraja zhizni cherepki [Galina Pougatchenkova : tranches de vie], Tashkent, Press-Agency, 2000.

 

- en collaboration :

  • S. Gorshenina, C. Rapin, Les archéologues en Asie centrale : de Kaboul à Samarcande, Découvertes Gallimard, Paris, 2001.

 

  •  A. Baud, Ph. Forêt. S. Gorshenina, La Haute-Asie telle qu'ils l'ont vue. Explorateurs et scientifiques de 1820 à 1940, Genève, Olizane, 2003.

 

 

 

Éditions

 

  • Ph. Bornet, S. Gorshenina, Orientalismes des marges: Éclairages à partir de l’Inde et de la Russie, Lausanne: Université de Lausanne, numéro spécial d’Études de Lettres, n° 2-3 (vol. 296), 2014.

 

  • Michel Espagne, Svetlana Gorshenina, Frantz Grenet, Shahin Mustafayev, Claude Rapin (éd.), Asie centrale : transferts culturels le long de la Route de la soie, Paris: Vendémiaire, 2016; En russe et en anglais: Sh. Mustafaev, M. Espagne, S. Gorshenina, C. Rapin, A. Berdimuradov, F. Grenet (eds), Cultural Transfers in Central Asia: Before, During and After the Silk Road, Paris-Samarkand: IICAS, 2013.

 

  • A. Galitzine-Loumpet, S. Gorshenina, C. Rapin (éd.), Archéologie(s) en situation coloniale, in Les nouvelles de l’archéologie, n° 126, décembre 2011 et nº 128, juin 2012.

 

  • S. Gorshenina, S. Abashin (éd.), Le Turkestan russe: une colonie comme les autres ?, Paris: Complexe, Collection de l’IFÉAC - Cahiers d’Asie centrale, n° 17 / 18, 2009.

    À paraître :

  • Svetlana Gorshenina, Philippe Bornet, Claude Rapin et Michel Fuchs (éd.), “Masters” and “Natives”: Digging the Others’ Past, Berlin: De Gruyter Mouton, Serie: Welten Süd- und Zentralasiens / Worlds of South and Inner Asia / Mondes de l’Asie du Sud et de l’Asie Centrale, prévu en 2019.

 

 

Articles

 

  • “The Patrimonial Project of Dzhankent. Constructing a National Symbol in the longue durée” (avec Irina Arzhantseva), Ancient Civilizations from Scythia to Siberia, 24 (2018). p. 467-532.
     

  • « L’archéologie russe en Asie centrale au début du XXe siècle entre Première Guerre mondiale, révoltes, famine et révolutions», in Annick Fenet, Michela Passini et Sara Nardi-Combescure (éd.), Hommes et patrimoines en guerre. L’heure du choix (1914-1918). Actes du colloque « Archéologues et historiens de l’art à l’épreuve de la Grande Guerre », Dijon : Éditions universitaires de Dijon, 2018, pp. 247-298.
     

  • « Les premières photographies comme transfert culturel en Russie impériale : «Technique visuelle, mobilité et modernité dans le Caucase et en Asie centrale » (avec Heather S. Sonntag), in Michel Espagne, Hamlet Isaxanli, Shahin Mustafayev,  La montagne des langues et des peuples. Imbrications et transferts dans l’espace du Caucase, Paris : Demopolis, collection « Quaero », 2018, p. 271-300.
     

  • « Alexandre le Grand et les Russes: un regard sur le conquérant porté depuis l’Asie centrale », in Claudia Antonetti, Paolo Biagi (éd.), With Alexander in India and Central Asia: Moving east and back to west, Oxford : Oxbow Books, 2017, p. 152-193.
     

  • S. Gorshenina, V. Tolz, “Constructing Heritage in Early Soviet Central Asia: The Politics of Memory in a Revolutionary Contex”,  Ab-Imperio, n° 4, 2016, p. 77-115.
     

  • Ph. Bornet, S. Gorshenina, «Zones marginales des études post-coloniales: nouvelles approches et comparaisons entre les mondes indien et russo-soviétique», in Ph. Bornet, S. Gorshenina (eds), Orientalismes des marges: Éclairages à partir de l’Inde et de la Russie, Lausanne: Université de Lausanne, numéro spécial d’Études de Lettres, n° 2-3 (vol. 296), 2014, p. 17-78.
     

  • « Le mythe du Transcaspien, ou comment l’administration coloniale russe a façonné le regard des étrangers », in Michel Espagne, Svetlana Gorshenina, Frantz Grenet, Shahin Mustafayev, Claude Rapin (éd.), Asie centrale : transferts culturels le long de la Route de la soie, Paris: Vendémiaire, 2016, pp. 553-588.

 

  • S. Gorshenina, «Samarkand and its cultural heritage: perceptions and persistence of the Russian colonial construction of monuments», in Alexander Morrison (ed.), Central Asian Survey, special issue on the Russian Conquest of Central Asia, (33-2), June 2014, p. 246-269.

 

  • S. Gorshenina, «L’archéologie française dans l’Asie centrale soviétique et post-soviétique», in Julio Bendezu-Sarmiento (éd.), 20 ans d’archéologie française en Asie centrale, Cahiers d’Asie centrale, vol. 21-22, 2013, p. 25-40.

 

  • S. Gorshenina, «Tachkent: une ville (non-)exotique ?», in A. Pondopoulo (éd.), L’Orient dans la culture russe, Slavica Occitania, n° 35, 2012, p. 193-223.

 

  • S. Gorshenina, «L’archéologie russe en Asie centrale dans une situation coloniale: quelques approches», in P. Burgunder (dir.), Études pontiques. Histoire, historiographie et sites archéologiques du bassin de la mer Noire, Lausanne: Université de Lausanne, Institut d’archéologie, Études de lettres, n° 290, 1-2, 2012, p. 183-219.

 

  • S. Gorshenina, «Le Recueil turkestanais de Mežov: l’utopie d’une somme exhaustive des connaissances sur l’Asie centrale», in A. von Kügelgen (dir.), Études Asiatiques, 2011, LXV, n° 3, p. 625-659.

 

  • S. Gorshenina, «La marginalité du Turkestan colonial russe est-elle une fatalité, ou l’Asie centrale postsoviétique entrera-t-elle dans le champ des Post-Studies ?», in S. Gorshenina et S. Abashin (éd.), Le Turkestan russe: une colonie comme les autres ?, Paris: Complexe, Collection de l’IFÉAC – Cahiers d’Asie centrale, n° 17 / 18, 2009, p. 17-78.

 

  • S. Gorshenina, «La construction d’une image ‘savante’ du Turkestan russe lors des premières expositions ‘coloniales’ dans l’empire: analyse d’une technologie culturelle du pouvoir», in Svetlana Gorshenina et Sergej Abashin (éd.), Le Turkestan russe: une colonie comme les autres ?, Paris: Complexe, Collection de l’IFÉAC - Cahiers d’Asie centrale, n° 17 / 18, 2009, p. 133-178.
     

  • « L’image cartographique de l’Asie centrale de Fra Mauro: une synthèse au carrefour de connaissances diverses », ISIMU-9 (2006). Further Approaches to Travellers and Scholars in the Rediscovering of the Ancient Near East J. Cordoba, F. Escribano, M. Mané (éd.), Madrid: Universidad Autonoma de Madrid, Centro Superior de Estudios de Oriente Próximo y Egipto, 2009, p. 57-76. En russe: « Kartografičeskij obraz Srednej Azii u Fra Mauro: sintez na perekrestke različnyh znanij » [L’image cartographique de l’Asie centrale de Fra Mauro: synthèse au carrefour de connaissances diverses], in Civilizations and Cultures of Central Asia in Unity and Diversity, International Institute for Central Asian Studies - UNESCO, IFEAC, Samarkand-Tashkent, 2010, p. 170-183.
     

  • « Géographie variable de la Caspienne: rétrospective historique des préjugés sur l’Asie centrale et des enjeux géopolitiques dans la région », in Dialogues Européens d’Évian 2007. Du lac Baïkal à la mer d’Aral et du Léman à l’Océan. Eau et développement durable dans l’ère de la globalisation. Approches comparatives en Russie, CEI et Eurasie, 14-15 septembre 2007, 3e Colloque international des Dialogues européens d’Évian, Université d’Orléans et Ville d’Évian: Évian, 2008, p. 149-162.

 

  • S. Gorshenina, «Premiers pas des archéologues russes et français dans le Turkestan russe (1870-1890): méthodes de recherche et destin des collections», Cahiers du Monde Russe, 40 (3) juillet-septembre 1999, p. 365-384.